Douleurs pelviennes

Les consultations pour les douleurs en pelvi-périnéologie sont variées et de plus en plus fréquentes.

Les plaintes peuvent correspondre :

  • A des douleurs de névralgie pudendale, syndrome qui correspond à une inflammation du nerf pudendal qui innerve le périnée.
  • A des syndromes myofaciaux , qui correspondent à des tensions musculaires des différents muscles qui entourent le bassin.
  • A des douleurs vésicales anciennement appelées cystite interstitielle. Ces douleurs correspondent à des cystites, mais il n’y a pas de germe à l’examen cytobactériologique des urines. Il peut également y avoir des douleurs vésicales à type de crampes.
  • A des vulvodynies, inflammation de la vulve, souvent inexpliquée, rendant les rapports impossibles par une hypertonie périnéale et une inflammation des tissus autour de la vulve.

Les traitements sont complexes, divers, variés et longs.

La prise en charge est physique mais aussi psychologique, le thérapeute se doit de parfaitement connaitre les mécanismes douloureux afin de proposer un arsenal thérapeutique très varié : depuis le travail endocavitaire : le massage interne, le travail des facias, les traitements par les “triggers points”.

Les techniques de relaxation, voire de sophrologie et d’hypnose pourront être également proposées.

Aujourd’hui les techniques à base de thécarthérapie (radio fréquence) sont innovantes dans les traitements de la douleur.